De la photo, des voyages…

Petite virée sur Kangaroo Island

Le 13 janvier à 15h, nous avons pris le ferry à Cape Jervis, direction Penneshaw, le port de Kangaroo Island !

Nous voilà donc sur l’île du « Wildlife » avec notre voiture de compétition…

Nous somme agréablement surpris par la route qui est plutôt bonne mais dès que nous envisageons de bifurquer pour visiter une ferme de miel, nous voila sur les chemins de terre rouge… l’aventure commence !

Nous nous sommes donc approvisionné du délicieux miel du pays (miel d’arbre à thé, d’eucalyptus et autres…) puis nous somme reparti pour rejoindre le premier campement où il y avait des barbecue car nous avions prévus de nous refaire une bonne grillade de kangourou 😉

Notre première nuit sur l’île a été quelque peu perturbée par un cochon sauvage qui venait renifler aux alentour de la tente… Heureusement que toute la nourriture reste dans le coffre de la voiture !

Le 13 janvier matin, on se réveille enfin avec quelques rayons de soleil… il était temps ! On prend donc la direction de Seal Bay et comme son nom l’indique (en anglais), c’est une plage remplie de lions de mer (otaries) qu’on a pu approcher (moyennant quelques dollars bien évidemment). Il me reste plus qu’à trier les photos 😉
La question du jour : Quelle est la différence entre un phoque et une otarie ?

Pour midi, nous nous sommes arrêtés à Hanson Bay pour profiter de la magnifique plage de sable gris-blanc où l’eau bleu turquoise/transparent reste relativement glaciale (on peut pas tout avoir ;-).

L’après midi, direction le Flinders Park où l’on a trouvé un point de vue sur les falaises plus beau que tout ceux que j’ai pu voir ici ! (mais différent des 12 apôtres qui étaient pas mal aussi)
Nous sommes aussi allé aux « Remarkable Rocks » et à « Admirals ARch » pour compléter le petit tour de la côte sud de l’île.

Le soir, on s’est récupéré une place de camping puis on a filé à West Bay (la plage la plus à l’ouest de l’île) pour un agréable souper/coucher de soleil sur la plage.

Le 14, on s’est levé très tôt pour aller voir les platypus… malheureusement, le lonely planet nous a très mal renseigné (et ce n’est pas la première fois) car ce sont des animaux nocturne ! On s’est donc rattrapé en allant visiter la ferme de Paul… et on a passé un super moment en accompagnant ce fermier dans les différents endroits de sa ferme très atypique : On a assisté à la tonte d’un mouton, nourri des kangourous à la main, porté des serpents et Magali a enfin pu faire un câlin à un koala !

Ensuite on est allé manger assez tard sur une plage sauvage pour découvrir que les locaux allait y célébrer un mariage (et il n’y en a qu’un tous les 2 mois). On  donc vu la marié arriver par le sentier sous les roches, les invités attendant sous des tonnelles avec pleins de gens en maillot de bain autour… Plutôt cool !

On a finalement longé la côte nord pour rejoindre une aire de camping où on a pu déguster un petit BBQ de requin frais ! C’était vraiment une très bonne journée ;-p

Hier (dimanche 16 janvier), nous avons quitté cette magnifique île pour rejoindre la terre ferme et la région des vignobles de MacLaren Valle…

4 Responses

  1. Cat'

    Oh toujours de magnifiques photos!!!!
    Je suis contente de te voir aussi bien entouré…..de chouettes animaux. En réponse à la question du jour: Je pense que l’otarie a des petites oreilles alors que le phoque n’a que des petits orifices?
    bonne continuation et merci pour les rêves!!

    January 17, 2011 at 10:45 am

  2. julien

    et non, c’est pas ça !
    C’est encore plus anthropomorphique…

    January 17, 2011 at 1:13 pm

  3. Elisabeth Vinay

    Je dirais les oreilles et aussi les nageoires grandes chez l’otarie qui lui permet de bondir et marcher alors que le phoque rampe ! Beaucoup plus élégante et fuselée l’otarie ! Les photos de cette petite virée sont vraiment très belles et insolites ! Vos expériences sont nombreuses et font bien envie… bonne route

    January 18, 2011 at 1:32 am

  4. julien

    Bon en fait, je savais pas pour les oreilles, mais les otaries ont bien des oreilles externes et le phoques ont des trous.
    Sinon, la 2ème différence est bien au niveau des membres inférieurs. L’otarie a 2 pattes arrières (on suppose une évolution à partir d’une sorte de chien) que n’a pas le phoque qui ne dispose d’une queue pour nager… c’est pourquoi les otaries sont plus à l’aise sur les rochers !!

    1 bon point chacune 😉

    January 18, 2011 at 1:53 am

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • RSS
  • Newsletter
  • Facebook
  • MySpace
  • Twitter
  • YouTube